featured, pop, ROCK

SIOUXIE AND THE BANSHEES once upon a time / the singles

c57b3f9c-ec73-4f59-88dd-25c0d4672206

Docs, harington, 501, et vinyles…On m’a dis: si tu veux comprendre les années 80, écoute ça.

Siouxie, déesse de l’imagerie gothico, punk-rock, new-wave, esthétique bas résille élégamment trash, plus jamais punk crade. Voix qui feule musique sombre un peu lourde lenteur calculée post punk pas encore new-wave. Merci Polydor d’avoir signé les BANSHEE malgré les polémiques

Ce disque on m’a raconté que dans les années 80 tu pouvais pas le rater dans les bacs, au milieu des clash, U2, cure, simple- minds, police, smith et autres stranglers…cette pochette tu ne l’oublieras jamais . Tu est dans un univers non seulement musical mais aussi artistique au travers des pochettes d’album des clips videos et des tenues vestimentaires de l’artiste.

Deux faces, un producteur par face, cinq chansons par face, d’août 78 a juillet 81, la compilation sort fin 1981. Les singles et une face B, les choses sont posées place aux années 80 avec une succession de singles incontournables

HONG KONG GARDEN

Les portes du Hong-Kong Garden s’ouvrent sur d’inoubliables notes de xylophéne, basse, riffs punk de guitare, batterie lourde lente, la voix de SIOUXIE pas encore diva, déjà ensorcelante un gong termine le morceaux et libère ton esprit de l’envoutement. Pour la petite histoire la chanson s’inspire d’événements racistes impliquant des skinheads contre la communauté chinoise.

« I was scratched, fiercely and justly, by HONG-KONG GARDEN and was never the same again » Paul Morley

hong konk garden you-tube

HAPPY HOUSE

costume d’arlequin dans cette maison aux murs pas droits, la chanson trés mélodique imprégne ton cerveau

« This is the happy house-we’re happy here in the happy house.
To forget ourselves-and pretend all’s well There is no hell. »

arlequin you-tube

CHRISTINE

Titre sur les personnalités multiples  Christine, une fille au 22 visages. Une chanson inspirée de l’histoire vraie d’ une américaine schizophrène,  l’histoire a fait l’objet de différents livres dans les années 70. le guitariste John McGeoch a rejoins le groupe pour l’album Kaléidoscope dont cette chanson est issue il sera reconnu plus tard comme l’un des cent meilleurs guitariste au monde

ISRAEL

Entonnée d’une voix trainante la chanson sortie en dehors de tout album est un hymne sombre et mystique au refrain entêtant. Cette chanson comme les autres consacre une poésie romantique visuelle et sonore.

Toutes les chansons mériteraient un focus…

Liste des titres

  1. Hong Kong Garden
  2. Mirage
  3. The Staircase (Mystery)
  4. Playground Twist
  5. Love in a Void
  6. Happy House
  7. Christine
  8. Israel
  9. Spellbound
  10. Arabian Knights

J’espère que cet article t’auras donné envie de découvrir ou de redécouvrir l’univers artistique de Siouxie. Bon week-end

Hard rock, ROCK

Queens of the Stone age _ « stone of the deaf »

88_150Queens of the Stone age est un groupe américain californien fondé en 1996 souvent classé comme rock alternatif, stoner rock, hard rock ou métal alternatif.

Queens of the stone age QOTSA pour les intimes est marqué plus particulièrement par la personnalité de deux hommes: Josh homme (chant et guitarre) qui est le seul membre du groupe à apparaître sur tous les albums et le charismatique Dave Grohl,  foofigther , et qui fut le condisciple de kurt cobain dans le groupe Nirvana.

Le groupe s’est à l’origine nommé gamma ray, mais ce nom étant déjà utilisé par un autre groupe il a été rebaptisé.

Aprés diverses péripéties sort en 1998 un 1er album studio éponyme  « queens of the stone edge ». All music saluera  alors la naissance d’un nouveau genre musical « stoner rock »; bonnes critiques et ventes en angleterre. Suivront d’autres albums, la composition du groupe évoluant au fil du temps; à noter l’album « rated » particulièrement apprécié.

Dave grohl des foo fighters et ex nirvana rejoins le groupe et cela va donner l’album « songs for the deaf » universalement reconnu comme meilleur album des QOTSA à ce jour; l’album « song ot the deaf » est disque d’or aux usa.

 Un album concept.

« Songs For The Deaf est une pièce d’anthologie qui ne souffre pas le saucissonnage mp3. Foncièrement contemporaine mais réclamant une discipline d’écoute toute vinylitique. Impossible de ne l’apprécier que de manière parcellaire, elle s’impose d’un bloc. Quasiment au lendemain de sa sortie, l’album est un classique. »

Il y a donc un  thème constant. C’est un voyage sur la route dans un fourgon après un concert à Los Angeles au cours des journées Kyosh de Joshua. Ils ont voyagé de Los Angeles jusqu’à Palm Desert sur l’autoroute 60 et 10 ’. Le concept est que l’album lui-même vous emmène de Los Angeles à Palm Desert. La première piste et les sons qu’elle contient sont représentatifs de Los Angeles et du trafic frustrant qui accompagne la ville. La dernière piste est supposée représenter Palm Desert ou plus précisément la vallée de Yucca.

La première piste commence par tourner une clé dans le son de l’allumage et la personne qui est censée vous représenter allume la voiture et claque la porte. Ensuite, allumez la radio dans votre voiture chaude. Vous êtes dans le trafic de Los Angeles, il fait chaud et vous êtes en colère. Tant de trafic à traiter. La chanson commence par un rythme de batterie répétitif qui se poursuit pendant plusieurs mesures. Il commence tout doucement puis un riff de guitare étouffé entre en jeu. Vous êtes presque persuadé de monter le volume, mais laissez-moi vous assurer que vous ne le ferez pas et que vos oreilles me remercieront plus tard. Un grand cri, une guitare plus forte et un son encore plus fort arrivent en même temps. Cette chanson représente le trafic de Los Angeles au départ. La plupart des chansons de cet album sont agressives, mais ne laissez pas la lourdeur vous tromper, elles sont en fait assez mélodiques. Chaque chanson coule dans l’autre comme si elle faisait partie d’une chanson cohérente due à des transitions fluides.

citation issue de https://www.reddit.com/r/qotsa/comments/6y3gmn/songs_for_the_deaf_in_depth_analysis_interactive/

Grande virée désertique Californienne donc Road trip sur la platine!

Et malgré le titre de l’album vos oreilles vont s’en souvenir longtemps.

Aprés plusieurs concerts Dave Grohl laisse sa place et rejoint les foo-fighters. L’histoire du groupe va continuer; dernier album sorti à ce jour « villains »:

R-10740441-1503693131-5680.jpeg

Pour aller plus loin dans l’analyse critique de cet album je t’invite  à visiter ce site en cliquant sur le lien suivant: Album rock-critiques d’album

Voir aussi l’article de Philippe Maneuvre dans son ouvrage:

Rock’n’Roll: La discothèque rock idéale 101 disques qui ont changé le monde

Si vous avez d’autres liens intéressant concernant cet album n’hésitez à les mentionner en commentaires.

Bon week-end à tous

 

 

 

 

MUSIQUE, ROCK

MEAT LOAF welcome to the neighbourhood

Cet Album concept du musicien et acteur américain « Meat Loaf » décline en douze morceaux l’histoire d’une relation. C’est son septième album studio. Du rock efficace sauce américaine, hard rock de base aux accents Glam.

L’ARTISTE

Né le 27 septembre 1947 à Dallas – Texas, Il est connu pour la trilogie d’album Bat Out of Hell qui comprend « Bat Out of Hell », « Bat Out of Hell II: Retour en enfer » et « Bat Out of Hell III: Le monstre est en vrac ».

Marvin Lee Aday alias Meat Loaf a joué dans les années 70 dans le Rocky horror picture show (en tant qu’acteur de théatre). Jim steiman le compositeur américain va écrire pour lui dans une succession d’albums rock; quand vous saurez que ce dernier est le compositeur de la musique du bal de vampires vous aurez compris dans quel univers nous sommes. Dans « welcome to the neighbourhood » original sin et Left in the Dark ont été composé par Jim Steiman quand vous saurez que ce dernier est le compositeur de la musique du bal de vampires vous aurez compris dans quel univers nous sommes.

Where the rubber meets the road – you tube

ART COVER

Le thème de la pochette et du livret est celui des romans policiers des années cinquante. Le livret, en plus d’avoir les paroles de chaque chanson, comporte une »nouvelle policière » par chanson avec des titres modifiés pour s’adapter aux titres des chansons. Au moins une image, celle associée à « Where Angels Sing » (la dernière piste de l’album), est facilement reconnaissable: il s’agit de la même image, uniquement avec des couleurs légèrement altérées, comme dans l’affiche du film Lolita, Stanley Kubrick adaptation du roman controversé du même titre de Vladimir Nabokov; la police utilisée pour écrire « Where Angels Sing » est également la même que dans l’affiche. Ce style a également été utilisé pour les trois singles sortis de l’album, l’art de couverture étant pour chacun d’eux le roman correspondant du livret.

source : https://en.wikipedia.org/wiki/Welcome_to_the_Neighbourhood

Les illustrations du livret sont vraiment à voir pour tous les fans de vintage, c’est un must.

Il existe une version vinyle en double LP ( virgin) sortie au royaume uni

Track list

lien track listing avec extraits (amazon)

IMG_20180825_213558_337

Et un petit lien cadeau juste pour le fun:

l’arrivée du motard – you-tube

Il y aurait beaucoup à dire sur cet artiste au final un peu méconnu en France mais qui apparait dans nombre de films cultes (fight club par exemple). Cet article sera ma modeste contribution.

20180824_125728

 

 

ROCK

B-52’s remix album Party mix

Party Mix! est un album remixé en 1981 par The B-52 ‘s, sorti entre leur deuxième album Wild Planet et le EP Mesopotamia. Sur le vinyle original, cette collection de six chansons contenait des chansons de leurs deux premiers albums remixées et séquencées pour former deux longs morceaux, un sur chaque face. 

Aux États-Unis, Party Mix! et une version remix de  Mésopotamie en 1990 a été combinée sur un seul CD, sorti en 1991. En Europe, les deux albums ont été mis à disposition sur des CD séparés, Mésopotamie conservant le mix original américain.

clique pour voir la version américaine en cd

Tracklisting

Cover art by Tony Wright.

 

via CHRONIQUES

MUSIQUE, pop, ROCK

HERE COME THE ALIENS – kim wilde

Moi le titre de l’album m’a direct fait penser « surfing with the aliens » laisse un commentaire si tu vois de quoi je parle!

Kim Wilde: ‘Maybe aliens are using me to put out a record with them on it’

Bon soit elle a un humour de dingue,  soit elle est complétement barrée soit elle a un sens inné de la promo…aprés si toi aussi tu les a vus…    …laisse un com

On en pense ce qu’on veut mais je trouve le graphisme de la pochette exceptionnel

Ecouter les extraits

Je ne sais pas si on retrouve la magie des premiers albums de la chanteuse britannique  dans le début des années 80.  j’étais pas née à l’époque.

Kim Wilde a eu un réel succés avec des titres comme Cambodia ou  Kids in America. Dans cet opus que des nouvelles chansons inédites sauf   » Addicted to you » qui existait déjà en version Deluxe de l’album  * « Come out and play »  mais qui est présentée ici dans une nouvelle version. L’album commence par un bidouillage de radio – référence à la guerre des mondes avec la chanson « 1969 » (here come the aliens) un morceau plutôt rock, bien rythmé avec plein d’incursion électronique »Rock the Paradiso » est un bel hommage à une salle de concert qui se trouve à Amsterdam.

img_20180811_151823_0441.jpg

Un retour dans les années 80 pour te faire une idée:

CAMBODIA ON TUBE

Aprés si tu trouve cela trop calme, trop pop, a ton goût check la vidéo ci dessous une reprise de kid’s on america:

Kids in america on tube

 

« Come out and play » 

 

HAPPY BIRTHDAY

 

 

 

 

 

 

 

 

ROCK

Home

Lire la suite « Home »

Publicités
MUSIQUE, ROCK

The Meteors « the curse of the mutant »

L’album « the curse of the mutant » est sorti en 1985, il est assez représentatif du son particulier du groupe, et de ce qu’on appelle le « psycho »

Le groupe, originaire de LONDRES, crée en 1980 se revendique comme le seul groupe de psychobilly pur qui ait jamais existé.

« Only the Meteors are pure psychobilly »

Ils ont sortis plus d’une quinzaine d’album. La plupart des pochettes ont une iconographie qui ne passe pas inaperçue

En fait on peut parler d’une mouvance avec différents groupes qui se rejoignent sur les même thématiques, un son assez sauvage, un look affirmé, des concerts aux pogos violents.

Le leader du groupe Paul Fenech est aussi le seul membre originel. Le dernier album du groupe est « bastard Sons of a Rock roll devil

Bastard Sons of a Rock’n’roll

psychobilly ?

Qu’est ce que le psychobilly ? On pourrait dire que c’est une sorte de Punk-rock avec des influences rockabilly  auquel il faut ajouter l’attrait des comics et des films d’horreur américains des années 70 et 80. Une réaction au rockabilly soft jugé trop mou et commercial.

On a d’accord ma définition n’est qu’une première approche si vous avez mieux laisser un commentaire ou un lien je le publierai.

20180902_145618.jpg

« the curse of the mutant »

Tracklisting20180902_170159.jpg

20180902_160124.jpg

 

Pour aller plus loin clique sur le lien suivant :        ça c’est du lien

 

MUSIQUE, ROCK

CALL ME by blondie

Blondie_-_Call_Me

118896717

image By Source, Fair use, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=40455731

Aussi loin que portent mes souvenirs j’ai toujours entendu cette chanson « Call Me« , ce refrain trotte régulièrement dans ma tête depuis toujours mais ce n’est que récemment que j’ai découvert le groupe blondie en fouillant dans la collection de disques de mon père.

Le groupe accompagne la personnalité charismatique de Debby (Deborah) Harry alias blondie reconnue pour ses performances vocales et scénique.

La chanson, single sorti au début de l’année 1980 est le thème du film « American Gigolo » et c’est le producteur Giorgio Moroder qui en est à l’origine; cela explique que la chanson ne figure sur aucun album du groupe.

American Gigolò – Intro you tube

Harry said the lyrics were inspired by her visual impressions fruum watching the film, and that « When I was writing it, I pictured the opening scene, driving on the coast of California. »[8

Le film années 80 pur jus de par son style visuel brossé d’un esthétisme assumé

Le réalisateur est Paul Schrader qui a travaillé avec Martin Scorsese et Brian de Palma

Il existe différentes versions de la chanson Call Me, de longueur différentes en fonction des publications de différentes maison de disques (Polydor, Chrysalis, CBS, EMI…)

Je suis tombée récemment sur une version espagnole:

Debby chante call me en espagnol you tube

Aprés ce succés phénoménal le groupe enregistrera ensuite aprés une pause l’album « The Hunter ».

The Hunter Blondie – Greatest Hits

Les membres du groupe mettent fin à leur collaboration en 1982, il a alors a son actif six albums studio. Reformation dans les années 90.

En 2009, le groupe de metal americain In this Moment reprend Call Me sur le CD Bonus The Ultra Violet Edition de l’album The Dream.

La chanteuse française Sabrina en duo avec Samantha FOX reprend la chanson en 2010; perso je trouve ça bof..

Moi je fais un clin oeils a tous les fans de punk et de ROCK pur et dur, allergique à la disco qui considèrent Debbie comme une icône punk , bon les gars c’est vrai mais le punk c’était avant!

open your mind !

Pour en savoir plus sur blondie vous pouvez visionner l’excellent reportage de la chaîne ARTE

Debbie Harry Atomic BlondieRéalisation : Pascal Forneri Pays : France Année : 2017

52 min

Disponible du 10/08/2018 au 16/10/2018
Disponible en direct : oui
Prochaine diffusion le dimanche 26 août à 06h15
119039372.jpg
theme du film american gigolo

CALL ME

Colour me your colour, baby
Colour me your car
Colour me your colour, darling
I know who you are
Come up off your colour chart
I know where you’re comin’ from

Call me (call me) on the line
Call me, call me any, anytime
Call me (call me) my love
You can call me any day or night
Call me

Cover me with kisses, baby
Cover me with love
Roll me in designer sheets
I’ll never get enough
Emotions come, I don’t know why
Cover up love’s alibi

Call me (call me) on the line
Call me, call me any, anytime
Call me (call me) oh love
When you’re ready we can share the wine
Call me

Ooo-oo-oo-oo-oo, he speaks the languages of love
Ooo-oo-oo-oo-oo, amore, chiamami, chiamami
Ooo-oo-oo-oo-oo, appelle-moi mon cherie, appelle-moi
Anytime, anyplace, anywhere, any way
Anytime, anyplace, anywhere, any day-ay

Call me (call me) my love
Call me, call me any, anytime
Call me (call me) for a ride
Call me, call me for some overtime
Call me (call me) my love
Call me, call me in a sweet design
Call me (call me), call me for your lover’s lover’s alibi
Call me (call me) on the line
Call me, call me any, anytime
Call me (call me)
Oh, call me, oo-hoo-hah
Call me (call me) my love
Call me, call me any, anytime